Terrio

Restaurer et entretenir un mur en pisé

Bloc de pisé minimaliste

Diagnostic initial et préparation

Avant d’entreprendre toute intervention pour restaurer et entretenir un mur en pisé, il est indispensable de procéder à un diagnostic détaillé.

Cette étape cruciale a pour but d’identifier les différents problèmes affectant le mur, tels que les zones endommagées, les fissures et les problèmes d’humidité potentiels.

De plus, il est essentiel de vérifier la composition de la terre utilisée initialement afin de choisir les matériaux de réparation adéquats.

Restauration des fissures et des érosions

Parmi les problèmes courants détectés dans les murs en pisé, il y a notamment les fissures et les érosions. Ces derniers sont causés par l’humidité et les mouvements de terrain. 

Pour les réparer, il est fondamental de respecter la composition de la terre employée lors de la construction initiale.

D’une façon générale, un mortier de terre, composé d’argile, de sable et éventuellement de fibres naturelles, constitue une option efficace pour traiter les fissures. Ce mélange doit être appliqué en plusieurs couches fines, en prenant soin de bien le tasser pour éviter les bulles d’air. 

Néanmoins, face à des érosions importantes, une restauration plus conséquente s’avère nécessaire. Cela implique la reconstitution partielle du mur, en s’inspirant des techniques de construction traditionnelles à base de terre crue.

Mur en pisé avec des fissures
Mur en pisé - Chantier Girin

Traitement de l'humidité

L’humidité est un véritable fléau pour les murs en pisé. Ainsi, pour la combattre, une stratégie globale s’impose, combinant des actions préventives et curatives.

Tout d’abord, assurer une bonne ventilation autour du mur en pisé est crucial pour éviter que l’humidité ne s’y stagne. Cela implique d’ouvrir régulièrement les fenêtres pour renouveler l’air intérieur.

Ensuite, pour protéger les murs de l’eau de pluie, il est essentiel de mettre en place des drains efficaces pour l’évacuation.

Par ailleurs, il est conseillé d’appliquer un enduit de protection à base de chaux. Ce dernier laisse respirer le mur tout en le protégeant de l’eau. Toutefois, l’enduit doit être renouvelé régulièrement pour garantir une protection continue.

Entretien régulier du mur

Un mur en pisé mérite une attention particulière afin de prévenir les dégradations. Un entretien simple et régulier permettra de préserver sa beauté et sa longévité.

Il est recommandé de prendre le temps de vérifier et examiner périodiquement l’état du mur, notamment après les périodes de fortes pluies ou de gel.

En cas de petites fissures, une réparation immédiate avec un enduit approprié est recommandé. Cela peut éviter des dommages plus importants du mur.

De plus, il est conseillé de maintenir les plantes grimpantes et les arbres à distance du mur. En effet, leurs racines peuvent le fragiliser en y introduisant de l’humidité et en fissurant la terre.

Palais de l'Alhambra Espagne

Valorisation patrimoniale et esthétique

La restauration et l’entretien des murs en pisé ne relèvent pas uniquement de la conservation matérielle, mais s’inscrivent dans une démarche de valorisation patrimoniale.

Ces murs apportent une esthétique unique et authentique, témoignant d’un savoir-faire ancestral riche.

Les techniques modernes, alliées aux méthodes traditionnelles, permettent de restaurer et d’entretenir ces structures de manière durable et respectueuse de l’environnement.

En prenant soin des murs en pisé, non seulement on contribue à la préservation du patrimoine architectural, mais on contribue aussi à la beauté et à l’attrait des bâtiments anciens et contemporains. 

Autres articles

Vector
2024-07-12

Reconnaître une maison en pisé : les caractéristiques clés

Vector
2024-07-04

Pourquoi construire en pisé ?

Intéressé(e)s par TERRIO ? Contactez-nous !